1-07 The Sensorites

1-07 The Sensorites
De Peter R. Newman (6 épisodes)

Réalisation : Mervyn Pinfield /
Frank Cox

Le Docteur et ses compagnons débarquent dans un vaisseau spatial au 28ème siècle pour découvrir que les deux membres de l’équipage sont inconscients. Une fois revenus à eux, ceux-ci expliquent que les Sensorites, à qui le système appartient, ont tout fait pour les empêcher de quitter le secteur tout en les maintenant en vie. Les fourbes ont manipulé leur esprit en se servant de leur peur. Alors que Barbara et Susan découvrent John, le troisième passager, les Sensorites font leur apparition. Ils s’avèrent plutôt inoffensifs mais refusent que les humains rentrent chez eux depuis la précédente visite de notre engeance qui a contaminé leur peuple (un métal précieux était en jeu il faut dire). Petit à petit, les Sensorites parviennent à convaincre Susan de les suivre jusqu’à Sensorite city. Mais des gens qui ne les aiment pas sont là, et Ian est bientôt contaminé par la maladie qui touche les Sensorites. Le Docteur aura peu de temps pour trouver un antidot.

Image

Susan la télépathe, ou la métamorphose de la Scream Queen

Rassurons nous, Ian et Barbara ont pris goût aux voyages et ils ne pensent plus à quitter le TARDIS. Ils nous le disent même en début d’épisode, au cas où on l’aurait pas compris, qu’ils ont CHANGE. Susan fait sa crise d’ado et réclame plus d’initiative à grand papy, ce qui dissimule bien autre chose. On retrouve dans cet épisode un grand thème de la S-F : La télépathie et le contrôle de l’esprit. Ces Sensorites seraient-ils de la famille des Oods ? Ils en ont en tout cas les caractéristiques télépathes, le ton civilisé et une silhouette proche (mais pas les tentacules). Deux sous-arc s’entrechoquent bientôt : L’un voit la progression vers la Résolution de l’empoisonnement des Sensorites, l’autre suit le complot de l’administrateur de la ville qui n’aime pas les humains et aimerait prendre les rênes pour lui-seul. Le malin a compris qu’il valait mieux incorporer les manques du budget costumes d’E.T dans ses plans pour duper les humains et le premier chef de la Cité.

Image

-Puisqu’on se ressemble tous, notre plan consistera à changer nos écharpes et ils seront dupés

L’intérêt de l’arc se trouve dans la confrontation de la civilisation avancée des Sensorites et celle des humains, qui sont autant une aide pour eux (le Docteur et ses compagnons) qu’une menace (les humains cachés dans l’aqueduc pour contaminer l’eau). Le chef Sensorite qui croyait sans réserve en chacun des siens se trouve aussi en but à un complot dans les hautes sphères. Ainsi personne n’est blanc ou noir d’aucun coté, même si les Sensorites apprendront au final plus des humains bienveillants qui les visitent que le Doc et ses compagnons n’apprendront d’eux. La dynamique et les interactions du groupe du Docteur progressent dans le bon sens, entraînant cette fois une plus grande exploration du personnage de Susan, qui est bien plus active de par ses facultés télépathiques et ses initiatives. Elle avoue même ressentir la nostalgie des terres de Galiffrey et avoir besoin d’un endroit auquel elle appartienne…Serait-elle victime du blues du voyageur ?

Image

Susan parle de Gallifrey au chef Sensorite.

Note de l’épisode (N)  : 5/10

Note d’intérêt dans la mythologie de la série (IM) : 3/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :