2-07 The Space Museum

2-07 The Space Museum
De Glyn Jones (4 épisodes)

Réalisation : Mervyn Pinfield

Le comble pour un voyageur temporel, c’est un peu de se retrouver embaumé dans un Musée. Ce qui pend au nez de nos héros dans cet arc ingénieux. D’étranges phénomènes se produisent dès leur arrivée au sein d’un musée géant sur la planète Xéros. Ils ne tardent pas à découvrir que le TARDIS les a envoyé dans une dimension temporelle dématérialisée alors que chacun d’entre eux se trouve sous verre, aux cotés d’un dalek et d’autres pièces du musée. Lorsqu’ils se matérialisent et que leurs double statufiés disparaissent, ils comprennent que leur futur comme pièce de musée est désormais entre leurs mains, ou peut-être pas.

Image

Etre enfermé dans un musée : Une certaine idée de la loose pour le voyageur temporel.

Sympathique arc que voici, qui rappelle un peu le postulat de Départ du Dalek de Russell T. Davies, avec ce musée qui récupère toutes sortes de breloque, y compris une carapace de Dalek ! On pense aussi à l’épisode de la quatrième dimension qui se terminait sur l’exposition d’humains comme pièces de musée et on se dit que l’image des quatre voyageurs se regardant eux-mêmes exposés, a dû être encore bien plus évocatrice en 1965, année de diffusion de l’épisode. Mais ce qui ressort de ce the Space Museum est l’inauguration, en quelque sorte, du wibly woobly timey winey dans l’univers de Doctor Who. C’est le moment où on s’est rendus compte que le voyage dans le temps amenait certaines questions qui pourraient s’avérer passionnantes dans le cadre des aventures du Docteur. On y voit les héros discuter la possibilité de changer le cours du temps (le fameux « time can be rewritten » de Moffat) afin d’éviter la fin tragique qu’ont connus leur futurs «eux» et élaborer toutes sortes de scénarios pour ne pas suivre des routes qu’ils auraient suivi.

Image

Le Docteur dans une coquille de Dalek. What else?

L’épisode nous amène la désormais classique guerre entre deux peuples, cette fois les Xerons qui ont été chassés par les Moroks, propriétaires du musée interstellaires. Une Résistance doit se former, et elle interviendra au final en faveur de nos héros qui n’auront fait que manipuler l’Histoire malgré eux. Du coté des personnages, le Docteur recommence à confondre facétie et sénilité, mais Vicki brille dans tout ce qu’elle entreprend, envoyant un peu Ian et Barbara au second plan. C’est tout à fait ce qu’il fallait pour installer complètement le personnage et tester son potentiel. D’autant plus qu’à en croire le cliffhanger de fin d’arc, elle rencontrera sous peu les Daleks.

Image

Le Docteur au milieu des vigiles et d’un Super-Conservateur rigide.

Note de l’épisode (N)  : 6/10

Note d’intérêt dans la mythologie de la série (IM) : 4/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s