5-02 The Abominable Snowmen

5-02 The Abominable Snowmen

de Mervyn Haisman et Henry Lincoln (6 épisodes)

Réalisation : Gerald Blake

Le Docteur est de retour dans un monastère tibétain qu’il avait quitté 300 ans auparavant pour rapporter une de leurs reliques qu’il conservait : le Gantha. Mais il est vite accusé du meurtre de l’assistant de  Travers, un anthropologue hébergé au Monastère. Le Docteur est emprisonné par Khrisong, le chef de la communauté. Bientôt réhabilité par le grand maître du Monastère, Padmasanbavha, lui et ses compagnons devront affronter de mystérieux Yétis robots manœuvrés à distance par le mystérieux personnage.

Image

Le Yéti-Bot. Si vous n’avez pas peur, on ne vous en veut pas.

The Abominable Snowmen est un épisode au rythme étrange, qui peut rebuter dans sa première partie en ce qu’il emprunte aux épisodes historiques de la saison 1 : autochtone suspicieux envers l’étranger, confusion qui coince le Docteur et ses compagnons. Mais une fois évacué le différend opposant le Docteur et Khrisong, l’intrigue peut se concentrer sur les étranges Yéti-bots, créatures assez laides qui semblent semer la terreur dans les environs depuis un bail. La manipulation à tiroir est bien orchestrée. Le Maître des lieux, qui connut le Docteur à sa dernière venue, manipule son prêtre (par l’hypnose) et les Yéti-Bots (par des figurines sur un plateau) tandis que le prêtre tient en son pouvoir la Communauté. Mais personne ne soupçonne que le Grand-Maître est lui-même manipulé par la Grande Intelligence, entité extra-terrestre qui le force à rester en vie depuis tout ce temps. La même entité que Moffat utilisera dans la saison 7 du relaunch ?

Image

Maître du Monastère, mais pas de lui-même…

La production du show est en pleine mutation, et l’apparition de ces affreux Yétis est à l’origine une tentative de remplacer les Daleks qui ne peuvent plus apparaître dans la série pour une question de droits (Terry Nation préparait un spin-off avec sa création). Difficile d’être effrayé par ce lointain ancêtre des Ewoks à forme de poupée russe et au déplacement peu sûr. On apprécie néanmoins l’atmosphère de cet épisode, le jeu de Patrick Troughton (toujours aussi parfait) et les deux compagnons. Kilt Jamie poursuit dans la veine du pré-Luke Skywalker, prêt à sauver sa Victoria à chaque occasion. Deborah Watling est toujours aussi charmante et en peu d’épisodes, elle réussit à s’imposer au sein des intrigues. Elle invite même son papa dans cet épisode, l’acteur Jack Watling, qui incarne le Professeur Travers.

Image

N : 7

IM : 6

Seule la deuxième partie de l’arc fut conservée dans les archives de la BBC. Cette deuxième partie comporte toutefois une légère erreur de son lorsque le Docteur examine le Yéti. Une erreur qui sera corrigée plus tard sur les restaurations des copies de l’épisode en recollant d’autres bouts de phrases prononcées par Patrick Troughton durant la série.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s