5-04 The Enemy of the world

5-04 The Enemy of the world

de David Whitaker (6 épisodes)

Réalisation : Barry Letts

Le Docteur dans une histoire d’espionnage. C’est pas banal. Atterrissant sur une plage au début du XXIème siècle, les trois voyageurs sont poursuivis par des gens qui cherchent à les tuer. Secourus par Astrid, une femme dans un hélicoptère, ils sont conduits chez Giles Kent. L’homme explique que Le Docteur est le parfait sosie de Salamander, un scientifique qui a réussi à contrôler les rayons solaires pour supprimer la faim dans le Monde, mais qui cherche désormais à s’accaparer le pouvoir sur les « Zones Unies ». Kent et Astrid souhaitent utiliser le Docteur pour cumuler des preuves contre Salamander, mais le chef de sa sécurité Donald Bruce veille au grain. Alors que Jamie et Victoria parviennent à entrer au service du sosie du Docteur, celui-ci révèle des intentions secrètes encore plus inavouables.

Image

Patrick Troughton en Salamander. Le grand + de cet épisode

Présent depuis les débuts de Doctor Who (le troisième épisode au sein du TARDIS, c’était déjà lui !), David Whitaker amène le Docteur vers des horizons un peu plus politiques avec plus ou moins de réussite. Le gros plus de cet arc et d’avoir permis à Patrick Troughton, comme William Hartnell auparavant, de jouer un autre rôle dans la série. Salamander est le double négatif du Docteur, vile et calculateur, qui n’hésite pas à tuer ses opposants et à enfermer de pauvres gens pendant des années en leur mentant. Les pauvres servent à provoquer des catastrophes naturelles et servant les intérêts de l’intrigant. Troughton excelle dans ce nouveau registre, mais Jamie et Victoria, très vite emprisonnés, sont réduits à quantité négligeable sur la moitié de l’arc.

Image

la rebelle Astrid et son hélico

L’intrigue est suffisamment soutenue dans sa première partie. On tombe ensuite dans le piège de l’étirement inutile. Les activités souterraines des reclus de Salamander sont peu crédibles (et surtout peu expliquées), le peu de personnes impliquées dans les événements choque un peu eut égard à la renommée de Salamander (c’est pas pire que dans Alias mais bon…) et on aurait aimé que les personnages soient un mieux dessinés, à l’image de Donald Bruce et de la rebelle Astrid. Nous avons néanmoins le droit, à défaut de taupe, à un beau twist final sur la personne de Kent et à un affrontement dans le TARDIS entre le Docteur et Salamander.

Image

Kent n’est pas content, mais-est-ce pour les raisons qu’on croit?

N : 6

IM : 3

Seul l’épisode 3 de l’arc fut conservé par la BBC. Il n’existait même pas de telesnaps pour la quatrième partie. Le 11 octobre 2013 la BBC mit à disposition sur iTunes l’intégralité des 6 épisodes restaurés suite à la découverte de copies au Nigeria.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s