6-02 The Mind Robber

6-02 The Mind Robber

de Peter Ling (et Derrick Sherwin) (5 épisodes)

Réalisation : David Maloney

Le Docteur, Jamie et Zoe parviennent à échapper à l’éruption du volcan en actionnant une procédure d’urgence du TARDIS,  mais se retrouvent dans un coin au-delà du temps et de l’espace. Appelés au dehors du TARDIS par des visions leur montrant des images de leur époque respective, Jamie et Zoe sont bientôt rejoints par le Docteur dans un univers de vide. Puis le vaisseau temporel explose et les voyageurs se retrouvent dans une étrange forêt faite de mots et rencontrent des personnages de fiction. Ils sont à la merci du Maître, sorte de grand scénariste qui contrôle la dimension où ils ont atterri et qui souhaite faire du Docteur son successeur.

Image

Zoe en pose sexy, s’accroche aux commandes après l’explosion du TARDIS

The Mind Robber est un arc exceptionnel, de par la nature fantastique de son histoire, mais aussi par son originalité. Il rappelle autant l’épisode The Celestial Toymaker que le celui consacré au Dreamlord dans la nouvelle série, en bien plus surprenant et débridé que ces derniers. Peter Ling, aidé du script editor – superviseur des scénarios – du moment Derek Sherwin, donne vie à un univers poético-onirique qui menace de transformer le Docteur et ses compagnons en des personnages de fiction si jamais ils se comportent comme le script du Maître (rien à voir avec le Timelord qu’on connaît) le prédit. Une bonne idée parmi d’autres qui rendent cet arc méta particulièrement délicieux, au point qu’il ne dépareillerait pas face aux concepts de la période Moffat. Est-ce un hasard si on y assiste pour la première fois à l’explosion du TARDIS, comme lors de la première saison d’Eleven ou bien si on y rencontre un minotaure ?

Image

Le Docteur vs le Maître dans une grande scénariste battle.

L’arc, dont les épisodes sont réduits à 18 minutes (mais sans épisode perdu!) , réserve en outre un suspense haletant tenu sur quatre épisodes. Il permet aussi à Jamie d’acquérir un nouveau visage à cause de l’incapacité du Docteur à le reconstruire correctement lors d’un puzzle imposé. Les apparitions de personnages de légende comme Gulliver, Raiponce ou un super-héros du début des années 2000 que connaît bien Zoe (mais pas nous !) relèvent encore un peu la sauce. La nouvelle compagne montre une fois de plus son utilité dans la résolution de problèmes, ce qui la met en concurrence avec le Docteur. Mais celui-ci a également de quoi faire dans un duel final par personnages interposé entre lui-même et le maître. L’arc se termine encore une fois par un cliffhanger, nos voyageurs ne sachant pas si ils seront réintégrés dans le TARDIS ou plongés dans l’oubli.

Image

Jamie et Zoe deviennent littéralement des personnages de fiction

N : 9

IM : 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s