6-04 The Krotons

6-04 The Krotons

de Robert Holmes (4 épisodes)

Réalisation : David Maloney

Sur une planète lointaine, les Gonds vivent depuis un millénaire sous Terre et sous la domination des Krotons, de mystérieux êtres qui vivent cachés dans un vaisseau. Chaque année, les Krotons accordent aux plus brillants cerveaux des Gonds de venir les rejoindre. L’arrivée du Docteur, de Jamie et de Zoe, qui sont témoins du destin fatal réservé à un des élus, va forcer les Gonds à réfléchir sur la dépendance que leur impose les Krotons : interdiction d’étudier certaines sciences, savoir cantonné à ce que leurs « maîtres » veulent bien leur apprendre, esclavagisme volontaire et utilisation du peuple à son profit. Mais l’auto-détermination a son prix, et certains groupes commencent à contester les dirigeants, souhaitant affronter les Krotons sans arme qui pourrait les détruire, quitte à livrer aux affreux le Docteur et Zoe.

Image

Les Gonds, qui ne vont pas tarder à sortir des leurs

The Krotons est un bon arc S-F, classique mais très agréable à suivre et ne comportant aucun épisode reconstitué. Construit sur un scénario de Robert Holmes (futur pilier de Doctor Who) qui datait de 1965 mais ne put pas être exploité à temps, il exploite correctement l’idée du peuple gardé dans l’ignorance afin de perpétuer une exploitation de celui-ci, et la révolte inévitable lorsque la preuve de l’oppression (ici par l’arrivée du Docteur et ses compagnons) vient à lui. Révolte qui entraîne des tensions internes et l’émergence de plusieurs groupes. Si certains critiques ont comparé l’intrigue aux événements récents de Mai 68, elle demeure universelle, pouvant se plaquer autant au cas des colonies qu’à toute forme de domination contrôlée.

Image

Les méchants robots en veulent à l’intelligence de Zoe et du Docteur

La nécessité pour les Krotons de transformer l’énergie mentale en énergie pouvant leur servir est une aubaine pour comparer l’intelligence de Zoe et celle du Docteur, les deux jouant à armes à peu près égales, à ceci près que le bon sens ne semble pas être l’apanage de la gamine. Un peu relégué, Jamie poursuit dans son rôle de vaillant compagnon et forme un duo agréable avec Bêta, le scientifique de la station lorsque tous deux découvrent les joies de la chimie. L’acteur Philip Madoc, qui interprète le nouveau meneur Eelek se montre aussi très convaincant. On apprend dans cet épisode que le TARDIS possède un dispositif qui lui permet de se déplacer s’il est attaqué directement par un ennemi.

Image

Eelek, un rebelle qui ne vous veut pas du bien

N : 7

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s