10-04 Planet of the Daleks

10-04 Planet of the Daleks

De Terry Nation (6 épisodes)

Réalisation : David Maloney

Le TARDIS atterrit sur la planète Spiridon alors que le Docteur est inconscient et que son corps se recouvre de glace. Jo part chercher de l’aide sur la planète, sorte de jungle peuplée de plantes crachant une substance toxique. Touchée, elle part se réfugier et rencontre quatre Thals : Le leader Taron, Vaber et Cordal. Les trois astronautes de Skaro sont les seuls survivants d’une expédition écrasée sur la planète. Jo les guide vers le TARDIS et les laisse secourir le Docteur. Une étrange substance se propage peu à peu sur son bras, mais elle est recueillie à temps par un autochtone Spiridion qui lui explique que les siens ont été pris en esclavages par les hordes de Daleks présents sur leur planète. Les Daleks ont aussi appris à maîtriser partiellement les techniques qui ont permis aux spiridions de se rendre invisibles. Les Thals secourent le Docteur coincé dans le TARDIS et acceptent peu à peu son aide comme ils prennent connaissance de la présence des ennemis historiques des Thals et de l’ampleur de leur menace : Une armée en sommeil qui ne demande qu’à se réveiller ainsi qu’une arme bactériologique destinés à éradiquer tous ceux qui ne marcheraient pas avec les Daleks.

Image

Thal est pris qui croyait prendre, monsieur Dalek!

Après de nombreuses années d’absence de Doctor Who, Terry Nation est de retour ! Et il écrit du Terry Nation. La bonne nouvelle est que le papa des Daleks livre un épisode qui renvoie plus à ses premières œuvres qu’à sa grosse époque foutraque. Ainsi Planet of the Daleks nous ramène les Thals, peuple en guerre avec les Daleks lors de leur première apparition dans la série. Les similitudes avec l’épisode The Daleks  qui confrontait les deux peuples sont d’ailleurs nombreuses, que ce soit dans la structure de l’arc, les différents lieux traversés ou la base des Daleks. La jungle de la planète Spiridion peuplée de plantes meurtrières (des Vargas ?) renvoie à la planète de Mission to the unknown de la saison 3. L’épisode traîne un paquet de références qui en font une sorte de fan service à l’image de cette saison 10. Peu d’idées originales surnagent, à l’exception de l’invisibilité et le lien avec l’épisode précédent – le Docteur avait découvert la base Dalek et demandé aux TimeLord de l’y transporter – est très artificiel.

Image

Tu vas flotter.

On s’attache malgré tout à l’armée Thal, car les gentils blondinets de Skaro sont beaucoup mieux caractérisés que leurs ancêtres qui ont vaincu les Daleks, et surtout plus « humains ». L’occasion est belle pour que le Docteur explique le courage à un scientifique qui n’a rien demandé ou bien au général que le fait qu’il ne soit pas une machine le distingue clairement des affreux de Skaro. Sa leçon finale achève de relier cet épisode à la Guerre du Vietnam : deux peuples se battent dans une jungle dont les indigènes sont réduits en esclavage. Le Docteur insiste sur le fait que les Thals doivent demeurer pacifiques et présenter leur combat sous un jour peu glorieux. Katy Manning est, quand à elle, toujours aussi indispensable à la série. Ce cachotier de Terry Nation a bien failli nous faire croire qu’il allait réitérer un départ à la Susan, un destin qui aurait inacceptable pour une compagne de cette trempe. Un retour sur Terre sera au programme du prochain épisode : La dernière destination de Jo ?

Image

En exclusivité, la mode Doctor Who printemps 1973

N : 6

IM : 7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :