12-05 Revenge of the Cybermen

12-05 Revenge of the Cybermen

De Gerry Davis (4 épisodes)

Réalisation : Michael E. Briant

Le Docteur et ses compagnons utilisent l’anneau temporel des TimeLords pour rejoindre la station Nerva, mais ils se retrouvent sur les lieux 1000 ans avant que les éruptions solaires n’aient poussé les humains à fonder l’Arche. Un mal s’est abattu sur la station alors qu’elle poursuivait une mission non loin de l’astéroïde Voga, près de Jupiter. Le capitaine Stevenson et les survivants de la Station pensent que leurs morts ont été contaminés par la peste, mais les responsables sont des Cybermats qui administrent un poison mortel. Les Cybermen disparurent une centaine d’années auparavant en tentant d’attaquer Voga, considérablement affaibli par la pureté de l’or sur la planète. Ils cherchent maintenant à profiter de la présence de la station pour supprimer l’astéroïde qui les affaiblit. Réputé inhabité, Voga dissimule en fait une population qui se terre dans des Mines d’or. Le Docteur y téléporte Harry et Sarah, afin de sauver cette dernière qui a été infecté par un Cybermat. Pendant ce temps, un agent double prétend travailler pour les Cybermen alors qu’il n’est qu’un mercenaire aux ordres des Vogans.

ImageLes Cybermen sont des gros losers

Cette saison 12 aura fait œuvre de continuité en faisant se poursuivre les conséquences de l’atterrissage dans l’Arche. Nos trois héros se retrouvent donc une nouvelle fois sur le Nerva pour boucler la boucle. Le créateur des Cybermen Gerry Davis, n’ayant plus écrit sur Dr Who depuis Tomb of the Cybermen, s’attelle à faire revenir les vilains robots et leurs bébêtes électroniques après une ère Pertwee vides de Cybermen. Il en résulte un arc d’une grande banalité. Les Cybermen y sont vidés de leur potentiel menaçant et paraissent même ressentir des émotions à certains moments de la bataille (un ajout de Robert Holmes, qui réécrivit le scénario). Au milieu de péripéties et rebondissements qui auraient pu se dérouler au sein de n’importe quel épisode dans l’espace, nous apprenons que l’or est la kryptonite des Cybermen. Voilà donc le seul vrai apport de l’épisode.

ImageLe traître de l’épisode est un agent double

Revenge of the Cybermen pâtit de passer après l’excellent Genesis of the Daleks, mais aussi des années Pertwee qui nous garantissaient à chaque fois une fin de saison en beauté. La logique aurait voulu que l’épisode des Daleks soit le dernier de la saison pour que le contrat soit rempli. Cette constatation se double du sentiment d’un retour en arrière sur la caractérisation d’Harry et du ridicule des Vogans qu’on peine à voir autrement que comme des hommes avec des masques de vieillards. Restent quelques bons moments menés par notre trio qui parviennent à garder l’esprit des autres épisodes de cette bonne saison.

ImageUn gang masqué cambriole une mine d’or

N : 4

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s