13-04 The Android Invasion

13-04 The Android Invasion

De Terry Nation (4 épisodes)

Réalisation : Barry Letts

Le Docteur et Sarah Jane se retrouvent dans le Devesham, où ils assistent à la mort d’un soldat d’UNIT qui se jette d’une falaise pour échapper à des assaillants qui tirent des balles avec leur doigt. Dans le village, ils recroisent le soldat mort et des villageois qui se comportent bizarrement. Sarah Jane enquête sur place et le Docteur décide de joindre UNIT. Arrivé au QG, il rencontre dans le bureau du Brigadier un certain Crayford, astronaute disparu il y’a de cela deux ans. Le Docteur est poursuivi par Benton et par le lieutenant Sullivan, puis il est mis aux arrêts. Sarah Jane le libère et lui explique que tout ceux qu’ils ont rencontré sont des androïdes duplicata de personnes existant sur Terre. Les Kraals , une race d’extraterrestre dont la planète est devenue inhabitable, ont construit ce petit laboratoire afin de cultiver ces robots qui serviront à conquérir la Terre en diffusant un virus. L’astronaute Crayford, recueilli par eux alors que son vaisseau était en perdition, a promis de les aider, bien qu’ignorant les intentions du chef Styggron d’en finir avec les humains avant de s’installer. Le Docteur découvre alors que la femme qui l’a aidé n’est qu’un androide de Sarah Jane.

Image

Les Kraals, des E.T qui ressemblent à de vieux râleurs

Sur la requête de Robert Holmes, Terry Nation est de retour avec un épisode sans Daleks, et c’est tant mieux ! Il nous avait déjà fait le coup avec le très bon Keys of Marinus pour la première saison. The Android Invasion n’est pas parfait, mais il a le mérite d’être plus original qu’une bonne partie des épisodes écrits par le papa des Daleks sur la série. On nage bien sûr dans la paranoïa type L’invasion des profanateurs que développait déjà l’attaque des Zygons, avec des doubles des personnages qui brouillent les pistes sur qui est ou n’est pas dans le bon camp (Le Docteur et Sarah Jane compris). Les Kraals sont des aliens classiques aux des vagues traits de rhinocéros, mais leur procédé d’invasion relève de l’inédit. La première partie entretient l’illusion d’un atterrissage sur Terre pour le docteur et sa compagne, malgré une dématérialisation sauvage du TARDIS. Poussive et étirée, elle se révèle nettement moins intéressante que la deuxième, qui voit la préparation de la fusée de l’astronaute pour la Terre et la rencontre des humains qui ont été dupliqués.

Image

Sarah Jane bot et tous ses circuits. C’est indécent.

L’occasion est bonne pour revenir à UNIT, et ce en dépit des convictions du script editor. Le Brigadier n’est pas de la partie puisque parti pour Genève (Nicholas Courtney est en tournée théâtrale), mais on retrouve avec plaisir Benton et Harry Sullivan. Le plaisir aurait bien sûr été plus grand si pour cette dernière apparition dans la série, ils avaient interprété plus longtemps leur rôle au lieu de celui d’androïdes occupant leur corps. Sarah Jane est fidèle à elle-même, mais il serait temps d’en faire une compagne plus volontaire pour les voyages. On se doute bien que le Docteur ne va pas la ramener chez elle, comme il le promet, dans le prochain épisode.

Image

Pour leur grande dernière, Sullivan et Benton préparent le retour d’un astronaute. UNIT represents !

N : 6

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s