14-04 The Face of Evil

14-04 The Face of Evil

De Chris Boucher (4 épisodes)

Réalisation : Pennant Roberts

Le Docteur atterrit dans une jungle occupée par une étrange tribu et rencontre Leela, une Savateem qui vient d’être ostracisée à cause de son refus d’envoyer les siens en guerre contre la peuplade voisine, les Techs. L’ordre venait de Xoanon, un Dieu qui ne semble parler qu’à Neeva, shaman attitrée de la tribu de Leela. Le Docteur est pris pour « le Maléfique », un mauvais esprit qui pourrait causer leur perte et capturé par les Savateem. Libéré par Leela, le Docteur découvre de nombreux objets modernes ayant appartenu à des astronautes, puis se rend sur une colline sur laquelle est sculpté son visage comme étant le visage du Maléfique. Il se souvient alors avoir été sur cette planète où il avait autrefois aidé l’équipage à remettre en place Xoanon, le jeune ordinateur de bord en faisant l’erreur d’y transférer une partie de sa personnalité. Depuis bien des années ont passé et les Techs (techniciens de bord) sont en lutte contre les Savateem (Survey Team – équipe de sauvetage), tous deux sous l’emprise de Xoanon et de leurs religions respectives.

Image

Quiz : Qui suis-je?

Nouvel arrivant dans l’équipe de scénaristes, Chris Boucher s’en sort plutôt bien avec une variation sur un thème peu original. Bien que la guerre entre deux camps sur une même planète soit un sujet que Doctor Who ait utilisé à l’envie, The Face of Evil parvient à jouer  du suspens sur l’identité réelle des deux tribus. Il utilise habilement les deux versions d’un même dogme qui guide à la fois les gens du vaisseau et ceux de l’extérieur, et qui au final est destiné à une sélection naturelle effectuée par l’ordinateur grand manitou. Les pauvres décors et le peu d’acteurs mis à disposition dans la reconstitution de ces tribus et de leurs affrontements rendent le tout plus difficilement crédible, mais Four a suffisamment d’enthousiasme pour driver chaque moment et même sans compagnon, on a envie de le suivre.

Image

Leela, nouvelle compagne de Four. Ooh la la.

L’arc permet surtout d’explorer, comme ce fut le cas à la fin de l’ère de Three, les conséquences négatives des voyages du Docteur. Sans autant s’appesantir sur l’aspect néfaste de ses divertissements, nous découvrons qu’à l’échelle temporelle, une bêtise peut prendre des proportions très graves. Nous faisons aussi la connaissance de Leela qui sera, ô surprise, destinée à remplacer Sarah Jane aux côtés du Docteur. La série renoue ainsi avec un compagnon du futur / passé rencontré au gré de voyages, et non l’anglaise du vingtième siècle popularisée par l’ère de Three. On espère que le personnage de Jenna Jameson, qui a déjà sa plastique pour elle, s’étoffera un peu sur les prochains épisodes pour réserver autant de surprises qu’ont su nous réserver les intrépides Zoe et Jamie.

Image

Le groupuscule contre les légendes débiles sur Internet à l’assaut des chroniques

N : 6

IM : 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s