16-03 The Stones of Blood

16-03 The Stones of Blood

De David Fisher (4 épisodes)

Réalisation : Darrol Blake

Sur la trace du troisième segment de la Clé du Temps, le Docteur et ses compagnons se rendent sur la Terre à notre époque, plus exactement sur le site des Cornouailles où sont disposés les « neuf voyageurs », neuf menhirs dont l’ancienneté daterait de 2000 ans avant J-C. Ils y rencontrent le Professeur Amelia Rumford et Viven Fay, son assistante. Le Docteur se retrouve très vite dans le viseur d’une secte druidique dont le leader DeVries habite un ancien couvent, et il manque de se faire sacrifier à la déesse celtique Caillehach. Le zèle de DeVries ne le protégera pas, puisqu’il sera vidé de son sang par une pierre géante (!). Caillehach est en réalité l’assistante Vivien Fay, criminelle intergalactique en vadrouille qui possède le domaine depuis 4000 ans sous différentes identités et contrôles les Menhirs, en réalité des Ogris, extraterrestres qu’elle a enlevé de leurs planètes lors de son évasion. Démasquée, elle transporte Romana dans l’hyperespace au sein d’un énigmatique vaisseau.

Image

La légendaire hospitalité des celtes

The Stones of Blood célèbre un double anniversaire : La diffusion de son quatrième épisode coïncide grosso modo avec le quinzième anniversaire de la série et il s’agit du centième arc de Doctor Who (et accessoirement, la centième de ces chroniques !). Pour l’occasion, le scénariste David Fisher nous plonge dans des superstitions celtiques qui seront, comme à l’habitude, expliquées par une intervention extra-terrestre sur notre bonne planète. La première partie de l’arc transporte une atmosphère étrange et horrifique qui rappelle celle des films de la Hammer. La seconde partie rebondira sur la science-fiction à travers l’exploitation du concept d’hyperespace (que les Time Lord n’auraient pas dû laisser tomber à leur Académie, car il existe) et l’intervention de Judges Dredds dématérialisés, ceux-là même qui auraient dû juger la criminelle quelques milliers d’années auparavant.

Image

Pierres qui roulent amassent l’hémoglobine

Après seulement trois arcs, le trio Docteur / K9 II / Romana est sur de bons rails. Le Docteur n’a pas envers sa consoeur Time Lord la condescendance qu’il pouvait avoir envers Leela, ce qui lui permet de prendre de nombreuses initiatives. K9 a un rôle prépondérant au sein de cette aventure, collaborant avec la vieille scientifique Rumford, un élément humoristique bien venu qui permet un peu de légèreté à une histoire à prédominance horrifique (du moins pour l’époque). Le coté absurde des pierres qui sucent le sang s’intègre ainsi beaucoup mieux à l’histoire, tout comme l’intervention de ces juges lumineux qu’on n’aurait pas pu voir autrepart que dans Doctor Who. Durant cet arc, Romana est agressée par quelqu’un qui a pris l’apparence de Four. Serait-ce Gardien noir dont le scénariste a tenu à nous rappeler l’existence au début du premier épisode ? Probablement, car la quête des Clés à moitié complétée, on pourrait s’attendre à ce qu’elle occupe plus de place dans les prochains épisodes.

Image

Sur cette image se trouve le troisième segment de la Clé du Temps.

N : 6

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s