18-02 Meglos

18-02 Meglos

De John Flanagan & Andrew McCulloch (4 épisodes)

Réalisation : Terence Dudley

Sur la planète-jungle Tigella, la société est partagée en deux castes : les scientifiques blonds menés par Deedrix et les fanatiques religieux menés par Lexa, la grande prêtresse. Les deux peuples cohabitent sous l’administration du bienveillant Zastor. L’équilibre est sur le point d’être brisé lorsque Lexa revendique le dodécaédron pour son peuple alors que le cristal à douze faces sert de source d’énergie pour approvisionner la civilisation des scientifiques. Zastor appelle à l’aide son ami le Docteur pour arbitrer le conflit. Mais sur la route, Le Docteur, Romana et K9 se retrouvent coincés dans une boucle temporelle. La boucle est du fait de Meglos, cactus originaire de la planète voisine Zolta-Thuran, qui a décidé de s’emparer du Dodécadréron à des fins de destruction. Aidé de deux pirates Gaztacks à sa solde et incarné dans un humain qu’ils lui ont livré, le cactus compte s’introduire dans les quartiers de Tigella sous l’enveloppe du Docteur. Il réussit à s’emparer du dodecaédron, mais le Docteur et Romana ne tardent pas à briser la boucle, menaçant sérieusement ses plans.

1802

K9 ou le calvaire de l’humiliation

Ce deuxième arc de la saison confirme la nouvelle orientation de la série, avec une amélioration du découpage dramatique et du montage ainsi que des nappes de synthés omniprésentes. Ainsi la réalisation permet-elle une nouvelle fois de mettre en valeur une histoire peu originale pourtant scénarisée par deux nouveaux arrivants sur la série. Nous avons droit à la classique opposition des scientifiques et des obscurantistes, avec même à la clé une scène de sacrifice (on ne les compte plus !). L’intérêt principal de l’arc est le Meglos du titre qui permet à Tom Baker de camper un Doppelganger du Docteur dopé au cactus, mais aussi de tester un effet de superposition plutôt réussi lorsque le pauvre humain cherche à extirper Meglos de son corps. Les pirates permettent d’ajouter un peu d’humour à ces aventures qui transportent une ambiance étrange et malsaine à chacune des apparitions du faux Docteur.

ImageLe Docteur, Le Cactus et l’humain. Le trois en un selon Doctor Who.

K9 fait encore une fois les frais avec des ennuis de batterie qui le relayent en faire-valoir durant une bonne partie de l’arc, le comble étant atteint lorsqu’un personnage lui donne un coup de pied dans l’arrière-train du pauvre chien. Romana joue un rôle plutôt oubliable dans cet arc, néanmoins soutenu par la sympathique Lalla Ward qui ne démérite pas depuis son arrivée dans la série. La bonne surprise du casting de Meglos est le retour de Jacqueline Hill, la Barbara compagne des débuts de William Hartnell, qui campe l’obscurantiste Lexa. L’arc se concluant sur un appel des Time Lords au TARDIS, on peut espérer reprendre un peu le cours de la mythologie de la série qui est bien laissée de côté depuis la dernière incursion des Daleks.

ImageJacqueline « Barbara » Hill passe faire un petit coucou et sauve Romana au passage.

N : 6

IM : 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s