19-06 Earthshock

19-06 Earthshock

De Eric Saward (4 épisodes)

Réalisation : Peter Grimwade

Au 26 ème siècle, une équipe de secours commandée par le Lieutenant Scott est dépêché dans une galerie souterraine pour retrouver plusieurs spéléologues disparus. Dans le TARDIS, Adric a une violente dispute avec le Docteur, qui refuse en bloc l’idée de le reconduire chez lui dans l’E-Space. Il matérialise le TARDIS dans la galerie et sort pour se calmer, bientôt suivi de Nyssa et de Tegan. Ayant subi plusieurs pertes à cause de deux androïdes tueurs, l’équipe de reconnaissance a repéré le Docteur (et ses deux cœurs) ainsi que ses compagnes, et les accusent des meurtres. Les androïdes ne tardent pas à se montrer. Adric et le Docteur devront désactiver une bombe dans la galerie avant de se rendre compte que le véritable commanditaire de l’attentat se trouve dans l’espace sur un vaisseau. Il s’agit d’un groupe de cybermen mené par le Cyber leader qui a pris d’assaut un vaisseau terrien dans l’optique de le faire s’écraser sur la Terre avec un stock d’anti-matière pouvant provoquer de sérieux dommages. Le but étant d’empêcher la signature d’une alliance entre les terriens et de nombreux peuples contre les robots dévastateurs. Le lieutenant Scott et ses hommes se joignent au Docteur et à ses compagnons pour défendre la planète.

1906Ton TARDIS est devenu un moulin, du coup on est même plus étonné qu’il soit si grand.

Le prolifique script editor Eric Saward rempile au scénario (malgré les règles de non cumul des postes ! ) pour un retour des cybermen qu’on n’avait plus vus depuis Revenge of the Cybermen. Il n’y avait pas spécialement de presse à les revoir, tant leur réapparition sous Four avait été décevante. Leur retour dans Earthshock n’est pas non plus inoubliable. Le nouveau costume et la voix qui l’accompagne en font des robots beaucoup plus humains, loin de l’absence d’émotions et des seuls envies d’upgrade des humains qui les caractérisaient sous Two. Il n’y aura d’ailleurs aucun upgrade dans cet arc, ni de cybermats, simplement des androïdes contrôlés (une habitude sous Five) et une armée de cybermen. Le plus de ce retour est sans nulle doute l’apparition des hordes de cybermen dans le vaisseau sous une musique synthétique (Terminator approche …) et les affrontements menés par le lieutenant Scott et Tegan, qui s’est métamorphosée en femme d’action. L’arc comporte de nombreux éléments de continuité, à commencer par la désormais rituelle référence à l’aventure précédente, mais aussi aux précédentes rencontres avec les cybermen, aux éléments concernant l’E-Space et la planète d’origine d’Adric, ainsi que son badge de mathématiques. Ces dernières ne sont bien sûr pas placés la innocement, mais pour rappeler le chemin parcouru par le jeune homme qui va tirer sa révérence de manière…inattendue.

1906BDeux cybermen qui réfléchissent à un plan élaboré. On aura tout vu.

L’arc démarrait avec le vague à l’âme du jeune Alzarien qui avouait en avoir plus qu’assez d’être un outsider parcourant l’espace. Il avouait à demi-mot la difficulté à faire exister le personnage comme élève à part entière du Docteur. Adric est un génie des maths, mais ses aventures à bord du TARDIS l’ont pour la plupart décrit, à l’instar de Tegan, comme un gamin inconséquent. Il aura dans Earthschock de nombreuses occasions de rattraper cette image, jusqu’à son final tragique. Alors que les cybermen raccompagnent le Docteur et Tegan dans le TARDIS pour expérimenter sur eux, Adric choisit de rester dans le vaisseau. Il parvient à le faire dévier de sa trajectoire temporelle pour l’amener à l’époque des dinosaures (ce qui causerait l’impact qui provoqua leur extinction). Tandis que les autres occupants des lieux s’échappent, Adric revient à la charge, persuadé de pouvoir craquer le code qui empêche de dévier la trajectoire spatiale de l’engin. Stoppé net par le tir d’un cyberman sur la console, il périra dans l’explosion en serrant la ceinture de son défunt frêre, sous les yeux médusés du Docteur, de Tegan et de Nyssa. Adric est ainsi le premier véritable compagnon du Docteur à connaître une mort brutale. Les crédits finaux se feront sans musique pour rendre hommage au personnage, par un long plan sur son étoile d’excellence brisée. Une sortie héroïque et émouvante, mais sans précédent dans la série, qui devrait produire des conséquences durables sur le Docteur et ses jeunes compagnes.

1906C                                                                   RIP Adric 😦

N : 7

IM : 7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :