Saison 32/6 / 32 / 6-01 & 02 The Impossible Astronaut & Day of The Moon (L’Impossible Astronaute)

32 / 6-01 & 02 The Impossible Astronaut & Day of The Moon

De Steven Moffat (2 épisodes)

Réalisation : Toby Haynes

Amy, Rory et River Song reçoivent une lettre bleue couleur Tardis pour venir rejoindre le Docteur en Amérique. Il leur propose un pique-nique, au cours duquel il avoue avoir 200 ans de plus que lors de sa dernière rencontre avec Amy et Rory. Un mystérieux astronaute sort alors de l’eau, puis il abat le Docteur. Un vieil homme, Canton Everett Delaware III, débarque sur les lieux de la tragédie. Il est détenteur de la quatrième lettre et leur donne le bidon d’essence pour brûler le corps du Seigneur du Temps. Fin de la série.
Hé non, la saison 6 ne fait que commencer et l’écossais a beau avoir été plongé dans une marmite d’absurde dès tout petit, faut pas déconner non plus. Canton prévient les trois qu’il ne les reverra plus mais qu’eux le reverront. Si vous êtes déjà largués là, vous ne ferez pas long feu sur cette saison. Eleven apparaît alors (la première enveloppe des quatre enveloppes bleu tardis était pour lui) mais cet Eleven a 909 ans, l’âge qu’il avait à la fin de la dernière saison. River lui confie qu’ils se trouvent tous là car ils ont été recrutés pour une mission en 1969 où ils rencontreront un certain Canton Everett Delaware III.

3201B.jpg

Un ange de la mort qu’on avait pas vu venir

1969. Canton Everett Delaware III, ancien agent du F.B.I mis à la porte il y’a quelques mois pour cause de mariage, est contacté par Richard Nixon pour une affaire de la plus haute importance. Chaque jour depuis deux semaines, le président des Etats-Unis reçoit l’appel direct d’une gamine qui dit qu’elle a peur d’un homme de l’espace. Le Docteur et son crew atterrissent à la maison blanche dans le TARDIS et ils s’emparent de l’enquête. Amy rencontre un hideux monstre en costume qu’elle avait vu au lac, mais oublié depuis. Elle l’oublie à nouveau. La team accueille Canton dans le TARDIS. Ils se retrouvent dans un vieil entrepôt où ils finissent par rencontrer ladite gamine, dans le costume de l’astronaute qui a tué le Docteur. Plusieurs semaines plus tard dans l’Utah, Amy se fait shooter par Canton alors qu’elle fuit avec d’étranges marques de traits sur ses bras, Rory de même, River disparaît avant de connaître le même sort, le Doc est enfermé dans la zone 51. Tout cela n’est qu’un plan pour réunir la bande pour combattre les Silents, ces monstres qui se font oublier. Peuplant la Terre depuis des millénaires où ils ne cessent d’influencer les faibles humains qui les oublient, ces ennemis insaisissables géôliers de la gamine, semblent bien partie pour durer. Mais Eleven compte bien utiliser le pied de Neil Armstrong pour libérer à la fois notre monde et la mystérieuse fillette.

3201J

Amy Pond en route vers un destin peu enviable

Steven Moffat brise la convention qui veut que depuis le relaunch, il n’y ait eu aucun épisode double pour ouvrir une saison. Mais il a ses raisons plus ou moins avoués. D’une part, il doit introduire une intrigue très complexe qui va guider sa saison la plus personnelle, et puis la prod de Doctor Who s’est invitée aux States pour épauler la diffusion de la série sur BBC America. Il brise aussi la convention qui veut que Doctor Who s’accroche à la ligne temporelle du Docteur en nous présentant les choses principalement du point de vue du couple Pond, face à un Eleven de plus en plus lointain qui revient passer un bonjour à l’occasion. C’est le début de la grande gymnastique du cerveau de 2011, aka le jeu de piste qui vous donnera mal au crâne car ce double épisode introduit une nouvelle idée toutes les trente secondes et il flirte sans cesse avec le paradoxe, tant les lignes des destins des héros se croisent en une seule histoire à plusieurs époques. De quelle manière se croisent-elles ? Au spectateur de boucher les trous avant les révélations de la saison. Il faut préciser que ces deux épisodes ne se présentent dans toutes leurs qualités et leur complexité qu’après avoir vu la saison 6. Pour l’heure il y’a de quoi être paumé, et pour cause, tous les éléments de la saison sont déjà posés en très peu de temps !  A un rythme qui passe parfois par le plan suggéré, au détour d’un dialogue, dans l’attitude d’un personnage…Il se passe tellement de choses que pour caser une information primordiale (la grossesse d’Amy), il faudra attendre la fin du premier épisode, juste au moment où celle-ci a un réel intérêt à être comprise par le spectateur.

3201D

Car il s’en est passé des choses entre les deux épisodes, dont une qui mine de rien, a déjà activé l’enchaînement d’événements qui mènera à la mort du Docteur. Une mort qu’Amy, qui ne se doute pas que les choses sont en marche, aimerait effacer en agissant sur le futur. Mais River lui rappelle sans cesse les règles : Le Docteur ne doit pas connaître son futur ou bien toute réalité s’effondrera. Fidèle à son précepte no spoilers, River Song reste elle aussi bien mystérieuse sur son passé (l’avenir du Docteur), mais elle avoue qu’un pire jour que la mort du Docteur ou la sienne l’attend. Il ne faudra que deux superbes scènes, un dialogue avec Rory + un tête à tête avec Eleven, pour saisir à quel point il lui est difficile de voyager avec un Docteur qui la connaît de moins en moins alors qu’elle a vécu tant de choses avec lui. Nous avons déjà vécu ce jour où le Docteur ne se souviendra plus d’elle va avoir lieu. Le double épisode de la saison 4 Silence in the library/forest of the dead se révèle alors sous un autre jour.

3201C

De l’impossibilité du cache-cache avec un Silent

The Impossible Astronaut / Day of the Moon est aussi un des arcs les plus flippants de la série. Il la part belle à l’horreur grâce aux Silents, ces mystérieux hommes qu’on oublie vite et qui vont jouer un rôle non négligeable dans l’intrigue de cette saison 6 (et au-delà). Ces créatures diablement réussies sont un beau croisement entre la toile The Scream d’Edward Munch (qui avait aussi inspiré le Ghostface du film de Wes Craven) et les gentlemen du Hush de Buffy contre les vampires. Dignes successeurs aux anges pleureurs, ils renouvellent haut la main le legs de Steven Moffat au bestiaire Dr Who. Eleven et ses compagnons savent  qu’il doit mener une révolution pour déloger ses créatures qui occupèrent le monde bien avant notre civilisation. Pour se rappeler les avoir vu, ils se marquent d’un nouveau trait. Des peintures de guerre très visuelles mais parfaitement justifiées qui ajoutent à l’effrayante présence de ces monstres en costard. Une autre trouvaille : un implant greffé qui s’illumine et enregistre les rencontres sera très utile, autant dans le but qui lui est assigné que pour servir le scénario sur l’état de la relation entre Amy et Rory. Steven Moffat choisit de nous montrer le point de vue des héros qui ont été bernés afin que le spectateur se retrouve aussi surpris et perdu que le personnage. Une des scènes les plus marquantes de Day of The Moon voit Amy se retourner dans une pièce d’un orphelinat : des dizaines de Silents l’observent, les pieds collés au mur. De quoi donner des frayeurs nocturnes durables aux têtes blondes qui regardent.

3201E
L’américain : Toujours prêt à bien vous accueillir

A côté de « ce qui sera nécessaire pour la suite » et de la rencontre des bad guys, ce double épisode est bourré de répliques hilarantes et animé par le flirt (enfin) ouvert entre River et le Docteur. Moffat s’amuse de ce que River Song connaît du TARDIS contre les connaissances plus approximatives du Docteur, et puis comment ne pas sourire au fameux nom de code Mrs Robinson ? Le TARDIS invisible qui atterrit en plein dans le bureau ovale, les petites piques bien anglaises sur les américains et leurs armes, les interventions de Nixon pour épauler le plan insensé du Docteur ramènent enfin l’humour dans l’équation. Même Rory a droit à des instants qui viennent enfin épaissir le personnage. Il semble pourtant toujours ailleurs, en dépit de ce qu’il a vécu. Malgré une tentative d’explication un peu brouillonne, il est toujours difficile de savoir devant quel Rory on se trouve. Ce n’est plus le Rory de plastique, mais il a conservé la mémoire de celui-ci. Mais pas assez pour que son expérience modifie le personnage. Une confusion qu’on pardonnera pour le moment. D’autant plus que cette scène permis de glisser une référence à un des meilleurs épisodes classiques !

3201F

La preuve que Richard Nixon n’a pas fait que des mauvaises choses

Canton Everett Delaware III, une fois greffé à l’équipe ne démérite pas non plus. Mark Shepard (dont le père William Morgan  Sheppard joue le rôle de Canton vieux !) compose un excellent américain pas si typique que ça. Il se soude parfaitement à cette équipe intrigante et on aurait aimé voir intégrer le petit groupe un peu plus longtemps, la marque des meilleurs persos Moffatiens. Pour les fanas d’archéologie, on découvrira que l’Homme a été sur la lune parce que les Silents  avaient besoin du costume spatial pour enfermer la gamine. Le plan du Docteur pour les déloger de la Terre est tout simplement ingénieux : transmettre lors du premier pas d’Armstrong sur la lune la suggestion post-hypnotique d’un Silent qui ordonne de tirer à vue sur son espèce! Des centaines de milliers d’Hommes ayant suivi à l’événement à la télé deviennent autant d’ennemis à venir pour eux. Ainsi l’affaire est bouclée et personne ne s’en souviendra.
Ce début de saison 6 est en tout point exceptionnel, d’une noirceur inhabituelle, mais aussi étonnamment léger. On pourrait penser que le showrunner a retrouvé de l’assurance et de la liberté qu’il n’avait pas dans sa première année. Le succès de la première saison de Sherlock (diffusée en août 2010) y serait-il pour quelque chose ? L’efficace réalisateur Toby Haynes revient aux manettes après A Christmas Carol et Murray Gold accompagne le tout avec le talent qu’on lui connaît.

3201H

Et le tardis d’or du meilleur cliffhanger va à…

Mais le plus étonnant nous attend à la fin de l’épisode lorsque la gamine se régénère. Mais pourquoi donc? se demande t’on (alors qu’on a eu une partie de la réponse à la scène d’avant) ? Et pourquoi ne vont-ils pas aussitôt chercher cette fichue gamine au lieu de courir après des pirates ? On veut voir la suite !

N : 10

IM : 10

VOUS AVEZ VU MAIS TOUT DE SUITE OUBLIE ? ET POURTANT….

  • Le Docteur du futur discute avec son assassin.
  • Lorsqu’elle tire sur l’assassin du Docteur, River se ravise et prononce quelques mots.
  • Dans le repaire de la fillette, River insiste pour descendre en sous-sol sans véritable raison.
  • Amy dévoile sa grossesse au Docteur au moment où la gamine fait son apparition.
  • Amy a dissimulé sa grossesse sous la contrainte des Silents, puis elle a menti dès le début du second épisode en disant qu’elle n’était plus enceinte.
  • A l’orphelinat, Amy rencontre une mystérieuse femme qui surgit de nulle part.
  • Elle voit une photo d’elle et d’un bébé au milieu des photos de la gamine.
  • Après son massacre de Silence en fin du second épisode, River lance à Rory « heureusement que mon vieux ne pas vu. Il se met si facilement en colère ».
  • Amy et le Docteur parlent de l’effet qu’auraient pu avoir les voyages sur son enfant. La scène suivante, nous voyons la gamine se régénérer.

(…)

3201G

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s