32 / 6-10 The Girl who Waited

32 / 6-10 The Girl who Waited

De Tom MacRae

Réalisation : Nick Hurran

Appalapachia : deuxième planète du guide du voyageur intergalactique (pas celui de Douglas Adams visiblement). Et voilà nos trois voyageurs avec une vue sur des pièces blanches avec une porte. Rory et le Docteur poussent le bouton vert, mais Amy, qui était partie chercher son téléphone, pousse le bouton rouge. Les voilà séparés, dans des flux temporels différents : Une quarantaine a été instituée et Rory et le Doc sont dans la pièce stérile. Ils communiquent avec Amy par un miroir, alors qu’elle se trouve dans un monde où elle vivra sa vie en un jour. Pour compliquer les choses, Amy est poursuivie par des robots à main qui veulent la soigner mais qui pourraient bien la tuer. Comme le Docteur ne peut l’aider (la peste en question peut le contaminer), il envoie Rory dans son flux temporel pour la secourir. Mais lorsque Rory arrive, elle est déjà vieille de 36 ans de plus car le TARDIS est bien sûr arrivé trop tard. Que faire pour sauver cette Amy Pond ? Faut-il modifier le passé ? Faut-il secourir cette Amy amère qui a vécu sa vie en enfer?

3210

Amy et Rory à la recherche du temps perdu

The girl who waited est une très bonne histoire de S.F, remarquablement écrite, même si les règles des flux temporels sont encore une fois mises à néant, éliminant une nouvelle fois le potentiel dramatique de l’impossibilité de modifier sa propre timeline. Tom MacRae, le scénariste qui avait fait revivre les cybermen, démontre parfaitement les dangers des destinations inconnues et des coutumes étrangères non assimilées par un onzième Docteur qui a perdu sa science et qui ne sait plus voyager que de manière chaotique. Après un an à traîner Rory dans l’ombre d’Amy, cet épisode parvient enfin à lui donner une consistance, et d’une façon aussi touchante qu’inattendue. La déclaration qu’Amy fait à son mari par l’entremise d’un dialogue avec elle-même 36 ans plus tard s’avère plus émouvante et convaincante que l’histoire du soldat romain qui protège sa belle pendant deux mille ans ou du type normal qui lève une armée d’aliens. Face à un docteur absent physiquement, Rory devient le relais du spectateur dans le sauvetage et achève de convaincre que la place d’Amy et à Leadworth avec lui. Ainsi Steven Moffat a-t-il contre toute attente et à travers Tom MacRae réussi à offrir une belle conclusion au couple.

3210

Deux écossaises : une option compliquée pour Rory

Corrélativement, il offre au Docteur ses pires moments. Forcé de choisir entre supprimer l’existence d’une Amy qui a souffert (mais qui a aussi été sa compagne) et sauver le futur du couple Amy / Rory, il se sort du dilemme en supprimant la plus vieille dans une étonnante froideur scientifique. Un sacrifice tendu pour une erreur dont il est le seul responsable. The girl who waited gagne à la revoyure à l’aune de la fin de l’ère d’Eleven et s’avère même être un épisode économique très riche abordant de manière frontale la question inédite de l’aspect meurtrier de la correction du temps et des choix difficiles du seigneur du temps. En tant qu’épisode de fin de saison qui aurait vu se clore l’aventure d’Amy, il aurait été parfait. Le couple Pond n’aura connu que du malheur dans ses voyages, mais cette saison aura permis d’évaluer leur attachement réciproque. Forts de cette prise de conscience, Il leur restait à saisir leur chance de repartir la tête haute vers leur vie terrienne. Mais Steven Moffat reprend l’aventure comme si de rien n’était, incapable de tirer les conséquences, ni pour le Docteur (qui pourrait protéger le couple en les attirant loin de lui), ni pour les Pond (qui poursuivront encore passivement plusieurs voyages).

3210C

L’émouvante fin de la fille qui a attendu

N : 9

IM : 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s