33 / 7-02 Dinosaurs on a spaceship (Des Dinosaures dans l’espace)

33 / 7-02 Dinosaurs on a spaceship

De Chris Chibnall

Réalisation : Saul Metzstein

3302.jpg

2367. Un vaisseau s’approche de la Terre. Le Docteur appelle à la rescousse la reine d’Egypte Nefertiti, Ridell (un obscur chasseur du début du XXème), les Pond…et Brian, le père de Rory (qui est aussi le père de Ron dans les Harry Potter). Le Docteur avait juste besoin d’un gang pour stopper le vaisseau, mais ils se trouvent face à un autre problème de taille : Des dinosaures sont dans le vaisseau. Amy, Nefertiti et le chasseur macho découvre que c’est un vaisseau Silurien qui était en partance pour une autre planète. Pendant ce temps, le Docteur et les Williams père et fils rencontrent deux robots géants marrants et Solomon (David Bradley), un connard de marchand intergalactique à la recherche de la cargaison qui lui ramènera le plus de frics. Ce dernier a éjecté les Siluriens pour revendre les dinosaures qui étaient dans leur vaisseau. Mais le vaisseau programmé s’est redirigé de lui-même vers la Terre. Il va donc bientôt être bombardé.

3302B

Le gang du jour du Docteur : Parcequ’un compagnon, c’est trop has been

Les dinosaures ne sont pas une première dans Doctor Who. Unit se souvient encore sans doute de l’étrange invasion de dinosaures dont les effets spéciaux ne restereront pas dans les annales. Ce Dinosaurs on a spaceship (référence avouée à des serpents dans l’avion) transporte un esprit serial bien marqué qui le rapproche de la série classique et l’éloigne en tout point de la saison précédente. Humour, action, quelques effets pour déployer le budget, beaucoup de personnages et peu de choses de développées. Mais au moins on s’éclate et les Pond peuvent exister au-delà de leurs petits problèmes personnels. Amy est d’ailleurs particulièrement gâtée par cet épisode. Rory se réévalue face à un père tantôt éteint, tantôt à l’ouest. Mais Marks Williams (c’est son vrai nom) parvient à rendre son personnage touchant. L’apparition de Nefertiti et du chasseur stéréotypé interprété par Rupert Graves, le Lestrade de Sherlock, est déjà plus anecdotique, faute à une intégration un peu trop naturelle de deux personnages qui auraient pu donner lieu à des clashs plus intéressants. La maladresse d’écriture de Chris Chibnall se retrouve très bien dans leurs dialogues respectifs.

DOCTOR WHO SERIES 11.3

Le Docteur présente le tricératops aux Pond…euh aux Williams

Le rapport du Docteur aux Pond n’est encore une fois pas très clair. Amy reproche à Eleven que l’intervalle entre ses visites soit de plus en plus long (Dix mois depuis sa dernière visite). N’a-t-elle pas compris à la fin de The God Complex que le Docteur les lâchait sur Terre pour ne plus leur causer de tort ? A la fin de l’épisode, ce sont les Pond qui préviennent le Docteur qu’ils souhaitent rester sur Terre. On préférera laisser de côté ces moments installant une fausse continuité pour profiter d’une aventure un peu hors du temps de la série et qui laisse une pleine place au fun. Ca faisait longtemps !

3302D

N : 7

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s