33 / 7-13 The Name of the Doctor

33 / 7-13  The Name of the Doctor

De Steven Moffat

Réalisation : Saul Metzstein

Il y’a très très longtemps sur Gallifrey, un Seigneur du Temps et sa petite fille volent un vieux TARDIS. Clara Oswald est là pour le prévenir qu’il va faire une grave bêtise…en prenant un TARDIS moins ancien. Clara est désormais partout dans la ligne temporelle du Docteur. Elle le croise différentes époques des classiques sous différentes formes. Retour en arrière.

3313.jpg

Londres 1893. Madam Vaastra reçoit la confession d’un meurtrier condamné à mort qui leur fournit les coordonnées censées révéler le secret que le Docteur emportera dans sa tombe, et le mot Trenzalore. Il ajoute que le secret a été découvert. La Silurienne appelle sa compagne Jenny et Straxx le Sontaran infirmier à la rescousse pour organiser une petite séance de spiritisme. Elle y convoque River Song et Clara. Des monstres en costume interrompent brutalement la séance. La Grande Intelligence apparaît pour les prévenir que le Docteur devra aller à Trenzalore ou ses amis mourront. Or, il y’a un endroit où le voyageur temporel ne doit jamais aller : Celui où repose sa propre tombe.

3313C

SPOILER

Le Docteur se résoud à y aller pour sauver ses trois amis. Lui et Clara y découvrent le cimetière où reposent ceux qui se sont battus avec le Docteur lors de son dernier combat, rien de moins que son TARDIS. Toujours liée psychiquement à Clara, River Song les rejoint pour les aider à retrouver le bad guy. La Grande Intelligence sous les traits du Dr Siméon, enjoint le Docteur de dire son nom pour ouvrir sa tombe. River le prononce pour tous les sauver, ouvrant l’accès à la ligne temporelle du Docteur, de Gallifrey à Trenzalore. La Grande Intelligence plonge dans cette courbe pour réécrire la vie du Docteur et transformer toutes ses victoires en défaites. Mise au parfum de son statut de fille impossible, Clara décide à son tour de plonger. La voilà  réduite à des milliers de pièces vivant et mourant à travers l’espace-temps, des échos de Clara qui sauvent le Docteur de la Grande Intelligence. Le voilà désormais obligé d’entrer dans sa propre ligne temporelle pour la sauver, ce qui ne va pas réveiller de vieux fantômes.

3313D.png

Clara voit l’intégrale de Dr Who en accéléré. Petite joueuse….

Le Nom du Docteur est un bon épisode à bien des titres, mais il n’est pas en lui-même une apothéose, juste un amuse-bouche avant les festivités du 23 novembre 2013 et la fin du premier cycle de régénération annoncée au prochain Christmas Special. Un amuse-bouche qui dévoile tout de même le secret de la fille impossible, qui règle son compte à la grande intelligence, annonce les événements de Trenzalore qui conduiront bientôt à la fin d’Eleven, et se permet même d’offrir une belle fin à l’histoire de River Song et du Docteur, bien après les événements de la fin de Forest of the Dead. Partant d’une saison en apparence dépourvue d’arc mythologique et étalée sur deux ans et deux compagnons (les Pond comptant pour un), Steven Moffat nous livre sa fin de saison la plus cohérente. Toutes les lignes installées dans la première et la deuxième partie de la saison se rejoignent, avec en point d’orgue le thème de la mémoire et un passé trouble qui devient progressivement limpide. Oublié de tous au début de cette saison, Eleven voyageait seul (avec son TARDIS) la plupart du temps. Il se replia encore plus sur lui-même à la disparition de Rory et Amy, ne trouvant une oreille compatissante qu’avec Vaastra, Straxx et Jenny, puis une raison de reprendre les voyages par l’énigme que Clara représentait. Les figures le renvoyant à la guerre du temps et à son statut de criminel de guerre au sein de cette saison (les Daleks, le médecin Kahler Jex , l’empereur contre les cybermen , le monstre solitaire et l’ancien espion de Hide) dégagent progressivement la voie à un retour de ce qu’il a tenté de fuir jusqu’ici.

3313E.jpg

Un funeste rassemblement pour célébrer 50 ans au service de sa Majesté

Une stèle peut-être le témoin d’un passage sur Terre. Ici elle devient l’inscription qui scelle la mort d’êtres chers (Amy et Rory). Selon une nouvelle règle moffatienne, le temps ne peut en effet plus être réécrit une fois qu’on a vu sa mort gravée sur la pierre. La tombe devient aussi une piste dans le temps lors de la prise de conscience du nom de Clara à la fin de The Bells of Saint John, qui l’identifiera aux yeux du Docteur comme la fille qu’il a rencontrée dans Asylum of the Daleks. Mais elle est surtout la mémoire de cinquante ans de voyages temporels. La Mémoire est tout ce que Steven Moffat n’a pas oublié et veut transmettre au téléspectateur. Se souvenir que Matt Smith fait partie d’une chaîne de docteurs, que UNIT fut autrefois dirigé par le père de Kate Stewart, que la Grande Intelligence n’en est pas à son coup d’essai, tout comme les guerriers des glatsses ou bien que d’autres Cybermen ont existé …. La phrase motif de Clara « Run, you clever boy, and remember » signifie que la fuite perpétuelle ne doit pas exclure le passé. Elle-même pourra vaincre son destin de périr dans la ligne temporelle du Docteur grâce à cette feuille qui la raccroche à ce qu’elle était sur Terre. Et on comprend à grands renforts de tambours que Steven Moffat ne veut pas en rester là. Plus que faire revivre le passé du Docteur (et le sauver, au passage), il veut apporter sa pierre en donnant vie à un Docteur oublié, qui fera le lien entre les épisodes classiques et la série de 2005 et qui soldera un trauma à la fois trop ruminé (Nine et Ten) et trop refoulé (Eleven). Ce Docteur né au coeur de la guerre sera John Hurt.

3313F

N : 8

IM : 10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s