34 / 8-06 The Caretaker

34 / 8-06  The Caretaker

De Gareth Roberts & Steven Moffat

Réalisation : Paul Murphy

3406.jpg

Clara a bien du mal à mener de concert sa vie de couple avec Danny et sa vie du compagne du Docteur. Aussi lorsque Twelve lui propose un break le temps d’une mission sous couverture, elle y voit une aubaine pour se consacrer à son copain. Mais la mission du Docteur est au lycée de Coal Hill, où il remplace le concierge. Un robot meurtrier, le Skovox Blitzer, rôde autour de l’école et il pourrait détruire le monde. Le Docteur a dissimulé des outils afin d’ouvrir un vortex temporel qui enverrait l’intrus loin dans le futur. Il compte l’attirer sans être vu à l’aide d’une montre lui donnant un pouvoir d’invisibilité. Mais l’intervention tourne mal et Danny Pink se retrouve au mauvais endroit. Ainsi apprend-il l’existence du Docteur et la double vie de Clara. La compagne devra s’expliquer auprès du terrien, mais aussi de l’alien, qui ne saisit pas qu’elle s’acoquine avec un simple soldat.

3406C

Robotbuster

The Caretaker est un épisode drôle façon Capaldi (ce Docteur qui siffle ni vu ni connu another brick in the wall dans l’enceinte du collège…) et qui a les pieds bien sur Terre, comme le voulait la tradition Daviesienne à mi-saison qui retrouvait le monde terrien de la compagne. Mais en lieu et place de la famille de Clara, nous voici sur son lieu de travail, collège emblématique s’il en est puisque c’est là que se déroulaient les premières scènes de la série, lorsque Ian, professeur de chimie et Barbara, prof d’Histoire, enquêtaient sur une élève étrange nommée Susan. Le Docteur reviendrait en ces lieux des années plus tard, dans Remembrance of the Daleks pour y récupérer la main d’Omega qu’il avait dissimulé lors de la première période. Il s’y installe de nouveau en tant que concierge le temps d’un épisode. Ce retour aux sources (le Docteur et deux profs) ne dissimule pas une envie Moffatienne de revenir aux sources pédagogiques de la série. Mais le showrunner a tout de même installé un tableau et des craies dans le TARDIS et flanqué notre Seigneur du Temps de la plus exigeante des institutrices. Le nouveau coup de projecteur sur ces lieux donna naissance en 2016 à un spin off teen de Dr Who : Class.

3406B

Danny Pink découvre que sa copine voyage dans le temps avec un alien. WTF ?

Peu intéressant, l’argument SF de The Caretaker n’est qu’un prétexte au choc de trois personnages d’égal intérêt dans cette saison : le Docteur, Clara et Danny Pink. Twelve présume que Clara sort avec un autre homme qui ressemble physiquement au Docteur qu’il était (Matt Smith), chose qui le fait doucement sourire (n’étais-ce pas son costume de séduction ?). Son incompréhension sera telle lorsqu’il découvrira qu’elle s’est acoquinée avec le soldat qu’il n’hésitera pas à exiger une explication : le Seigneur du Temps peine à croire que sa Clara ait pu préférer un homme de moindre rang, moins intelligent, qu’il ne peut assimiler à autre chose qu’à un professeur d’éducation physique. Danny Pink (interprété par Samuel Anderson, qui lui confère une grande humanité) se révèle pourtant être un professeur fiable et un excellent sondeur de l’âme humaine, tout particulièrement celle de Clara dont il est rarement dupe de ses errances et des mensonges. Danny Pink voit en ce Docteur qui met perpétuellement en danger la vie de sa copine un de ces officiers l’ayant envoyé au combat, de ceux qui provoquent le feu en faisant payer les conséquences aux soldats. Les Time Lords ne sont-ils pas la grande aristocratie de l’univers, de laquelle découle forcément un rang militaire plus élevé ?

3406B.png

La peur de retrouver dans ce trio ce qu’on avait déjà exploré dans la relation Eleven/Amy/Rory est évacuée d’un revers de main. Steven Moffat a profité de l’épisode du cinquantenaire pour passer à une autre vitesse. Nous ne sommes plus dans le vase clos Tardis/Leadworth, mais dans un monde plus sensible aux réalités, aux rapports sociaux et plus intéressant d’un point de vue global. La caractérisation de Twelve, de Clara et de Danny Pink rendra également les interactions de ces trois personnages bien intéressantes que celles de leurs prédécesseurs.

N : 7

IM : 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s