39/ 13- 04 Doctor Who Flux – Village of The Angels

39/ 13- 04 Doctor Who Flux – Village of the Angels

De Chris Chibnall & Maxine Alderton

Réalisation : Jamie Magnus Stone

Après s’être débarrassés de l’ange qui a hijacké le TARDIS, Thirteen, Yaz et Dan se retrouvent en 1967, dans une bourgade qui subit depuis quelques temps d’étranges disparitions, la dernière en date étant celle d’une petite fille. Pendant ce temps dans la même bourgade, nous retrouverons Claire, qui avait alerté la Docteure dans le premier épisode de la saison sur la présence des anges, et qui s’était faite aussitôt transporter en cette année 1967. Poursuivie par les images des anges, elle rend visite au Professeur Eustachius Jericho pour qu’il entreprenne des expériences sur elle. Thirteen retrouve Claire dans la maison du Professeur, dont les anges ne tarderont pas à faire le siège. Ce n’est pas Claire que les Anges recherchent, mais un d’entre eux qui a pu s’abriter en elle pour que la Docteure lui vienne en aide. Pendant ce temps, Yaz et Dan se font avoir et ils sont transportés en 1910, où ils retrouvent la petite fille et sont témoins d’un étrange phénomène : Le village a fait l’objet d’une extraction quantique par les Anges, qui l’ont extrait du temps et de l’espace pour pouvoir capturer l’Ange rebelle. Ce dernier avoue au Docteur qu’il a travaillé pour la Division, tout comme elle, et que la Division veut récupérer son dû.

Ces Anges là ne viennent pas de la Téléréalité !

Et parmi elles, les anges arrivent en première place. Nous les avions découvert il y’a déjà 14 ans dans l’excellent Blink de Steven Moffat, puis ils étaient revenus à plusieurs reprises lors de son ère en tant que showrunner pour tourmenter Amy Pond. Les anges pleureurs sont peut-être bien les seuls bad guys des Doctor Who moderne à avoir acquis le statut des ennemis classiques du Docteur que sont les Daleks et les Cybermen, et ils occupent une place non discutée à part dans le coeur des fans. Mais ils n’ont jamais été plus terrifiants que lors de leur première aventure. Par la suite, leur démultiplication et l’ajout de nouvelles règles ont un peu gâché le mystère qu’ils représentaient pour en faire des monstres plus normaux, moins intouchables. Village of the Angels est dans la continuité de ses épisodes. Il reprend et pousse encore plus loin le postulat hérité du diptyque Flesh and Stone / Time of the Angels qui veut que toute image d’un Ange pleureur peut devenir un Ange Pleureur. Ainsi tout autant que la télévision, un Ange peut sortir d’un dessin ou d’une pensée prémonitoire. C’est d’ailleurs la prémonition de Claire qui a permis à l’ange rebelle de prendre refuge dans son esprit. Ces ajouts ne causent pas plus de tort aux Anges que leur créateur Steven Moffat ne leur en avait déjà fait. Chris Chibnall et Maxine Alderton parviennent même à bien gérer le suspens des apparitions de leurs apparitions et à rendre le siège de la maison du Professeur plutôt tendu. L’épisode joue bien avec les concepts de la série et notamment avec l’extraction quantique qui nous avait été présentée dans Smith & Jones, la première aventure de Martha. Mais cette fois, les Anges prennent le rôle des Judoons et il ne sont pas mandatés par une police intergalactique, puisque l’Ordre appelé la Division les emploie.

Les Anges s’entraînent pour leurs futures apparitions dans Scooby Doo

Cette Division n’est pas neuve (même si elle l’est dans la série) puisque nous avons appris à la fin de la saison dernière qu’elle employait le Docteur lors des incarnations ayant précédé One. Village of the Angels poursuit donc le développement de la nouvelle mythologie créée par Chris Chibnall, avec un oeil sur le compteur du temps puisque les épisodes de la treizième Docteure sont maintenant comptés. Alors que l’Ange promettait de fournir des informations à Thirteen sur son passé pré-1963, elle aura finalement des infos de première main puisqu’elle est rappelée dans les rangs de la Division en étant transformée…en Ange. Un final plutôt surprenant pour un épisode qui réussit à tenir en haleine en jouant sur pas mal de tableaux. Village of the Angels parvient aussi à bien mettre en valeur le duo Dan/Yaz (qui semble se rappeler qu’elle a été flic) et à fournir des seconds rôles corrects. Pris en dehors de Flux, l’épisode pourrait avoir une vie propre en tant que loner : La partie avec la petite copine de Vinder est d’ailleurs plutôt anecdotique. Nous y apprenons qu’Azule emprisonne tous les survivants en les enfermant dans un « Passager » (la prison de l’épisode précédent). Mais ça en s’en doutait, vu qu’elle est pas franchement gentille Azule.

C’était bien toutes ces années à parcourir le temps et l’espace, mais maintenant il faut reprendre le taf !

N : 8

IM : 7

Une réflexion sur « 39/ 13- 04 Doctor Who Flux – Village of The Angels »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :