La BIBLIOTHEQUE du TARDIS

Doctor Who : Les Archives – Les 50 ans d’une série culte / Marcus Hearn (Ed. Akileos)

320 p. 35€

doctorwho_archivesSorti à l’occasion du 50ème anniversaire de Doctor Who, ce livre de Marcus Hearn, auteur de l’excellent ouvrage « L’Antre de la Hammer », est une bible pour quiconque désire avoir une vue générale sur la série entre 1963 et 2013. Difficile de synthétiser toute la complexité de l’univers du Doctor Who, et encore plus quand on s’attaque à ses coulisses et aux éléments extérieurs qui ont contribué à son phénomène. Marcus Hearn a choisi d’affronter cette triple difficulté en faisant un compromis entre une présentation chronologique et thématique. L’ouvrage aborde de façon brève chaque année de production de la série en la complétant d’un thème qui prend une importance particulière dans la période évoquée. Ainsi nous découvrons les Daleks en 1964 à l’occasion de la Dalekmania, le sujet des compagnons est vu dans sa globalité avec l’apparition de Jamie McCrimmon – le plus ancien à ce jour, le rôle du producteur est évoqué à l’arrivée de John Nathan Turner au début des 80’s, celui du chef scénariste pour la dernière époque des classiques marquée par l’empreinte d’Andrew Cartnell et la musique via l’arrivée de Murray Gold en 2005. De même, l’ouvrage s’étend sur les novélisations de la BBC à partir des années 70, sur les fans clubs et leur influence, sur la prolongation de l’univers après l’achèvement des classiques via les contributions de scénaristes qui intégreraient par la suite la série moderne, sur les audios de Big Finish (…). Cette exhaustivité thématique, alliée à une grande concision, s’accompagne d’un sympathique musée photographique de Doctor Who. Sur le modèle de l’Antre de la Hammer, Marcus Hearn nous dévoile photos de tournages, produits dérivés commerciaux, costumes et autres éléments historiques dans une mise en page inspirée. On en ressort avec le sentiment d’avoir brassé l’essentiel d’un univers aux multiples ramifications et on prend conscience de la précarité qui a souvent accompagné la série la plus longue de la création télévisuelle.