37 / 11 – 07 Kerblam !

37 / 11 – 07 Kerblam !

De Pete McTighe

Réalisation : Jennifer Perrott

Un facteur intergalactique délivre un paquet à Thirteen en provenance des usines Kerblam ! (un des plus grands sites de e-commerce de la galaxie). Mais un appel à l’aide s’est glissé à l’intérieur du paquet. Pressée par ses compagnons, la Docteure débarque dans les usines pour trouver la personne en détresse en se mêlant aux milliers de travailleurs, dont 10% sont organiques à cause d’une loi sur les quotas. Passés au scan et monitorés, Thirteen et les jeunes sont embauchés pour préparer les paquets. Ce vieux Graham est pris comme technicien de surface. Tous rencontrent de gentils mais pauvres humains obligés à trimer sous les ordres de robots contremaîtres et de vilains exécutifs. Yaz est témoin de la disparition d’un d’entre eux dans les entrepôts, et il n’est pas le premier ! La team TARDIS tente d’empêcher d’autres employés de connaître le même sort en fouinant un peu partout.

3707A

Quand l’employé du mois devient le macchabé du mois

Comme les deux précédents, Kerblam ! est un épisode de Doctor Who convaincant. Il réussit même  à faire un mix d’épisode moyen de la saison 1 de R.T Davies (on pense à The Long Game, en version épurée et moins drôle) relevé de quelques éléments Moffatiens (l’utilisation d’un élément anodin-les bulles des emballages qu’on pop de façon compulsive-et l’aspect anxiogène des robots). Il ne s’agit pas des éléments les plus fameux des prédécesseurs mais le cœur y’est. Il y’a également un effort pour prendre le contre-pied du manichéisme énervant du début de la saison. Les stéréotypes du gentil travailleur, du méchant capital et de la méchante technologie sont utilisés pour induire le spectateur en erreur sur la résolution de l’enquête. C’est finalement la conscience du système de Kerblam ! qui a envoyé le message à la Docteure parcequ’il craignait d’être détourné. L’instigateur du détournement/bad guy étant un activiste infiltré qui a incorporé des bombes dans les bulles des emballages pour qu’elles explosent chez le client, ce qui jetterait l’opprobe sur la technologie robotique qui pique le taf des humains. Les disparitions s’expliquant par le fait que le  jeunot testait ses bombes sur des employés.

3707C.jpg

Personnellement j’aurais éclaté les bulles. Donc bravo le génie.

Le problème n’est donc pas le système, mais l’élément humain qui l’utilise et le détourne. Cela inclue le terroriste social qui se fiche des moyens pour arriver à ses fins. Un discours plutôt rationnel que peut défendre légitimement (et avec conviction !) notre Docteure de la modération et de la conciliation. Mais cette première partie « fausse piste » a beau avoir servi la surprise finale, l’épisode nous laisse avec une moitié de résolution. Pour entretenir la fausse piste, l’organisation de Kerblam ! a été présentée comme une satire de l’organisation du travail délétère chez Amazon, au point de supprimer tous les éléments futuristes pouvant apporter une équivoque sur ce rapprochement. A l’issue de l’épisode, les revendications du terroriste ont été prises en compte et KerblAmazon pourra embaucher plus d’humains. Mais quid des conditions de travail toutes aussi désastreuses ? Ce n’est visiblement pas le problème du Docteur et de ses compagnons qui se contenteront de rapporter le bracelet d’un papa victime à sa fillette afin qu’elle sache qu’il pensait à elle.

3707B.jpg

Le système a une conscience. Voilà qui est rassurant !

On se demande également comment la part de 10% de travailleurs « organiques » dans les usines a pu passer à 10% de la population active terrienne en cours de route. Ces errements scénaristiques n’effacent pas un progrès sur la gestion des compagnons, qui parviennent à eux-trois à soutenir ce que Billie Piper portait seule sur ses épaules dans des épisodes similaires, ni cette attention de nous rappeler que Ryan avait bien un problème de dispraxie. Nous n’avons donc pas rêvé le premier épisode.

N : 7

IM : 4

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s