Saison 5 (1967-1968) / 5-01 The Tomb of the Cybermen

5-01 The Tomb of the Cybermen

De Kit Pedler et Gerry Davies (4 épisodes) 

Réalisation : Morris Barry

Planète Telos. Une équipe d’archéologues menée par le Professeur Parry a pour but de retrouver les vestiges des Cybermen disparus il y’a 500 ans. Tentant d’ouvrir un tombeau, ils croisent le Docteur, Jamie et Victoria. Les trois se voient obligés de suivre l’expédition, qui n’est pas composé que de scientifiques désintéressés. La financière de l’expédition, Kaftan et son accompagnateur Klieg, font secrètement partie d’une fraternité des logiciens et leur but est de contrôler les cybermen. Lors de leur visite du tombeau, l’équipée découvre une pièce avec des cybermen cryogénisés qui n’attendaient plus que des êtres intelligents (mais aussi assez stupides) pour les réveiller selon leur plan. Mais comme on commence à s’en rendre compte, il est plus difficile de contrôler un cyberman que de le réveiller.

Image

Le Docteur fait visiter son bolide à la jeune Victoria. Un vrai tombeur !

Victoria est gâtée ! Après avoir rencontré le Docteur et Jamie lors d’une aventure avec les Daleks, la voilà confrontée aux Cybermen, qui sont un peu les nouveaux Daleks de la série. Trois apparitions en moins d’une saison ! Les robots humanoïdes restent fidèles à eux-même. Aidés de cybermats, ces petits robots rampants que l’on voit encore dans la nouvelle série, ils bénéficieront une nouvelle fois d’humains assez crétins pour être manipulés. Si les premières apparitions des Cybermen font toujours leur effet et le coté archéologues pilleurs de tombes renouvelle le schmilblick, le souffle retombe assez vite pour laisser un dernier épisode peu passionnant. Il est toutefois bien agréable de se retrouver sur le premier épisode complet ALLELUIA! avec le deuxième Docteur.

Image

Les cybermen se libèrent de leur prison de glace. Merci aux humains crétins…

L’arrivée de la nouvelle compagne nous permet de connaître enfin l’âge du Docteur, environ 450 ans et de l’entendre évoquer sa planète et sa famille, tandis que Victoria a encore du mal à encaisser la mort de son père à la fin de la saison dernière. Bien qu’inexpressive, ce petit brin d’anglaise de l’époque victorienne se montre très active et plutôt attachante. Sa répartie envers les hommes qui veulent la laisser de coté, particulièrement envers le capitaine Hopper, laisse augurer des aventures plus sympathiques que celles de Ben et Polly. Kilt Jamie, qui trimballe toujours son air naïf de pré-Luke Skywalker continue de prendre de l’assurance et Patrick Troughton reste parfait. Un début de saison satisfaisant en somme.

Image

N : 6

IM : 6

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s